Militer > Il y a 60 ans, le peuple vietnamien chassait l’impérialisme français… Un (...)

Il y a 60 ans, le peuple vietnamien chassait l’impérialisme français… Un exemple pour les peuples du monde !

Tract - Paris

Tract de l’OCML Voie Prolétarienne à l’occasion de la "Marche solidaire des peuples contre le colonialisme, le néocolonialisme et le racisme", samedi 1er mars à 14h Place de la République à Paris.

Cette année nous fêterons un anniversaire important : celui de la Bataille de Dien Bien Phu (7 mai 1954), au cours de laquelle le peuple vietnamien mené par son Front national de libération et son Parti communiste a écrasé l’armée française dans les montagnes du Vietnam.

 

C’est une grande date dans l’histoire de la lutte contre le colonialisme et l’impérialisme français, un exemple pour tous les peuples du monde. Les Vietnamiennes et Vietnamiens ont donné l’exemple du chemin à prendre pour se libérer du colonialisme. N’importe quel peuple peut venir à bout d’une puissance occupante, aussi puissante qu’elle soit. A condition d’être déterminé et organisé, à condition d’avoir des objectifs politiques clairs, à conditions d’être prêt à mener une lutte de longue haleine. C’est parce que les communistes en ont pris la tête que cette guerre de libération a été victorieuse.

 

Chassé du Vietnam, l’impérialisme français a continué à sévir ailleurs, notamment dans ses anciennes colonies d’Afrique. Aujourd’hui encore, la France occupe militairement le Mali, la Centrafrique, le Gabon, le Sénégal, Djibouti….Au Niger, elle exploite l’uranium indispensable à ses centrales nucléaires en contaminant sans scrupules les hommes et la terre, et encourage des coups d’Etat contre les présidents pas assez dociles. Et les Antilles, Mayotte ou la Polynésie sont toujours des colonies.

 

Au Mali, en Centrafrique et ailleurs, les troupes françaises doivent dégager. C’est l’impérialisme français qui a ruiné ces pays, comment peut-il aujourd’hui prétendre vouloir les sauver ? Ici, en France, nous avons le devoir de combattre cet impérialisme de l’intérieur. Le combattre en menant campagne contre toutes ses interventions politiques, économiques et militaires à l’étranger. Le combattre également en unissant les prolétaires d’ici, dont beaucoup sont arrivés en France parce que leur pays souffre de l’impérialisme français. Nous unir entre exploités et opprimés, parce que nous pouvons et devons l’être.

 

Il faut nous attaquer au racisme et aux préjugés qui nous divisent, sans les mettre sous le tapis, pour faire front face aux impérialistes et aux bourgeois, avec qui, par contre, aucune entente n’est possible !

Plus un soldat français en Afrique !
Régularisation de tous les sans-papiers et liberté de circulation !
Abolition de toutes les lois racistes !
Autodétermination des colonies !

Télécharger au format PDF
Soutenir par un don