Approfondir > Critique du programme de transition

Critique du programme de transition

L’OCML Voie Prolétarienne a décidé de rééditer [en 1996] cette brochure écrite en 1976 par un groupe communiste aujourd’hui disparu : Combat Communiste. Deux mots d’abord sur cette organisation.

 

Combat Communiste a été constitué en 1975 par un groupe de militants issus de Lutte Ouvrière sur la base d’un désaccord concernant l’analyse de l’URSS. Comme Voie Prolétarienne, Combat Communiste caractérisait alors l’URSS de l’époque comme "capitaliste d’Etat" au contraire de LO pour qui c’était (et c’est toujours) un "Etat ouvrier dégénéré".

 

Exclus de LO après un an de débat, ces camarades ont généralisé leurs démarcations à l’ensemble de la ligne et des référence de leur organisation d’origine. Ils ont ainsi rédigé cette brochure qui critique l’opportunisme des différents groupes trotskistes en recherchant sa source dans les conceptions de Trotski. Pour résumer rapidement, les positions de Trotski étaient déjà erronées à l’époque où il les a formulées mais elles sont, en plus, reprises aujourd’hui par les groupes trotskistes de façon caricaturale et dogmatique.

 

Ecrit il y a vingt ans [1976], ce document reste toujours valable. Bien sur, des prolongements pourraient sans peine être rajoutés sur la façon dont la LCR veut reconstruire la gauche, ou bien sur le contenu du programme d’urgence d’Arlette aux dernières présidentielles. Mais pour l’essentiel, la critique des positions réformistes des organisations trotskistes actuelles existe dans cette brochure. C’est pourquoi nous la rééditons.

 

Cette réédition ne signifie pas pour autant que nous partageons toutes les idées de ce texte. Les auteurs, malgré une batterie de critiques, maintiennent une référence à Trotski que nous ne partageons pas. Ceci expliquant cela, la critique de Trotski nous semble même à plusieurs reprises assez limitée. Nous conseillons à nos lecteurs de lire ou de relire le Programme de Transition de Trotski et, plus particulièrement le passage sur le gouvernement ouvrier et paysan. L’appel à ce que des partis comme le PCF ou la SFIO de 1938 "rompent avec la bourgeoisie et prennent le pouvoir", au lieu d’avoir "une vertu éducative" comme le prétend le programme, sème au contraire des illusions sur ces forces. De ce point de vue, LO ou la LCR, sont de dignes héritiers de Trotski, contrairement à ce qu’affirmait Combat Communiste.

 

De même, dans l’introduction, passent à la trappe l’ensemble de la Révolution Chinoise et de la révolution Culturelle. C’est contradictoire avec l’affirmation, dans le corps du texte, de la nécessité de s’inspirer des avancées réalisées par les révolutions passées. Faire l’impasse sur la Révolution Chinoise de 1949, c’est se priver des réflexions sur la théorie de la guerre populaire prolongée dans un pays à majorité paysanne où les taches anti-féodales et anti-impérialistes dominent. Oublier la Révolution Culturelle de 1966, c’est rayer d’un trait de plume tout un volet de la théorie révolutionnaire : celui qui aborde les contradictions de la période de transition entre capitalisme et communisme. Comment poursuivre la révolution après la prise du pouvoir sans se faire déposséder de sa victoire par une nouvelle bourgeoisie reconstituée ?

 

Sur ces différents points, nous ne développerons pas et nous inviterons le lecteur à se reporter à notre plate-forme.

 

OCML Voie Prolétarienne, mai 1996

 

Sommaire :

 


- Introduction
- Les revendications transitoires
- La période historique
- Le prolétariat et sa direction
- Le capitalisme d’Etat
- Les révolutionnaires et les nationalisations
- Le contrôle ouvrier et l’ouverture des livres de comptes
- Deux exemples : le Portugal et la Pologne
- Comment les Troskistes appliquent le contrôle ouvrier
- Un programme de transition aujourd’hui
- Le gouvernement ouvrier et paysan
- Le Front Unique ouvrier, le PC et le PS
- Capitalisme d’Etat, luttes de libération nationale, et revendications démocratiques
- L’URSS et les taches dans la période de transition
- Conclusion

 

Cliquez ICI pour télécharger la brochure au format PDF (A5)

Soutenir par un don