Actualité > Liberté pour Turgut Kaya !

Liberté pour Turgut Kaya !

Turgut Kaya est un journaliste et révolutionnaire turc qui lutte depuis plus de 20 ans en Turquie contre le fascisme, le capitalisme et l’impérialisme. Il a été arrêté et emprisonné en 1992, en 1994, en 1997 et en 2006 par l’État turc, subissant isolement et tortures.
En avril 2015, il est arrêté en Grèce dans le cadre d’une opération simultanée entre cinq pays européens et la Turquie contres les dirigeants de l’ATIK (Confédération des Travailleurs de Turquie en Europe). Turgut Kaya est libéré après une période de détention de 40 jours.
Trois ans plus tard, il est finalement arrêté une nouvelle fois en Grèce au motif d’un mandat d’arrêt international d’Interpol. Son nom est inscrit sur la liste rouge du régime turc où sa tête est mise à prix pour son appartenance présumée au TKP/ML (Parti Communiste de Turquie Marxiste-Léniniste).
Le 30 mai, la Cour suprême de justice d’Athènes a rendu son jugement et sa recommandation en faveur de l’extradition vers la Turquie.
Le 31 mai, Turgut Kaya entame une grève de la faim contre son extradition et pour dénoncer la collaboration du gouvernement Syriza avec l’État fasciste turc.
Après plus de 40 jours de grève de la faim, il est actuellement hospitalisé à Athènes. La mobilisation se développe en Grèce mais aussi en Europe et en Turquie pour gagner sa libération.

L’OCML Voie Prolétarienne salue la détermination de Turgut Kaya et appelle à élargir la mobilisation en soutien à notre camarade.
L’OCML Voie Prolétarienne dénonce avec la plus grande fermeté la collaboration des polices européennes avec le régime turc.

« Tout en sentant la douleur de la faim, je veux dire que la solidarité du peuple grec et de ses organisations, les déclarations de solidarité et les salutations des organisations révolutionnaires et démocratiques en Europe occidentale et en Turquie ont donné du pouvoir à la résistance et nous unit contre les intérêts communs des réactionnaires, en particulier ceux de la Grèce et de la Turquie, et montre l’existence de la solidarité internationaliste. C’est notre plus grande réussite. »
Turgut Kaya, juin 2018

Liberté pour Turgut Kaya et tous les prisonniers révolutionnaires !
Non à la criminalisation des organisations révolutionnaires et progressistes de Turquie et du Kurdistan en Europe !

OCML Voie Prolétarienne, 10 juillet 2018

Suivre la page Facebook de la campagne de soutien

Soutenir par un don