Approfondir > Partisan Magazine N°10 est sorti !

Partisan Magazine N°10 est sorti !

Editorial

Dénoncer et affronter les guerres cachées !

Le Manifeste du Parti communiste énonce dès sa première page la notion de guerre dissimulée : Dans « l’histoire de toute société, … oppresseurs et opprimés, en opposition constante, ont mené une guerre ininterrompue, tantôt ouverte, tantôt dissimulée ». La lutte des classes est une guerre, mais elle est la plupart du temps camouflée, ignorée, divertie. Même la guerre impérialiste, ou inter-impérialiste, économique ou militaire, est noyée sous des déclarations de coopération, échange, aide, démocratie, développement, droits de l’homme et lutte contre le terrorisme. Il nous faut en permanence soulever l’épais rideau de la propagande des dominants et repartir de la réalité économique et sociale, structurellement violente.
Et voici que, depuis le 4 octobre dernier et la dénonciation d’un patron d’Hollywood par des stars, le voile semble s’être levé tout-à-coup plus largement sur une autre guerre encore plus cachée, plus ancienne, plus intime, la guerre des sexes. Guerre, le mot parait fort ; songez pourtant qu’il est difficile de comptabiliser les morts et les blessées, physiques et psychiques. Peu de commentaires ont souligné la conjonction de deux dominations en cause dans cette histoire, domination patriarcale et domination de classe. Une troisième aurait pu être présente, la domination raciale. Car les trois terrains successifs de l’histoire humaine, la famille tribale, le territoire national, le marché mondial, s’empilent aujourd’hui, le premier étant fondamental et le dernier décisif.
Il n’y a pas à regretter que notre humanité soit un tel tissu de guerres, qu’elle soit aussi inhumaine, aussi peu sortie du règne animal, de la loi de la jungle. Prendre conscience de cette réalité, c’est déjà choisir son camp, lutter pour une humanité nouvelle. C’est voir, par exemple, derrière deux grèves ou deux révoltes généralisées, les vagues de surface, les tempêtes parfois, d’une réalité plus profonde.

Deux grèves ? Celles de Reinier-Onet et celle Holiday Inn de Porte de Clichy. Les 84 de Reinier-Onet sur le réseau SNCF Nord de Paris, ont obtenu le rattachement de tous à la convention collective de la manutention ferroviaire. Une victoire contre la sous-traitance, cette voie ouverte à toutes les dégradations sociales lors de chaque renouvellement de contrat. Exactement la même cible n° 1 que les grévistes de Holiday Inn. Deux petites batailles – petites à l’échelon national -, mais qui ont mis un grain de sable dans la machine à broyer étiquetée Macron. Deux grèves de prolétaires, de femmes, d’immigrés…

Et deux révoltes ? L’Iran et la Tunisie bien sûr. Tant leur caractère de classe saute aux yeux. Mais leur manque d’organisation structurée et de clarté politique aussi. Ce sont des soulèvements, des révolutions prolétariennes qui se cherchent, sachons voir au-delà de tout ce qui dissimule.
Il se pourrait que 2018 soit l’année d’un nouveau krach financier planétaire, encore plus dévastateur que celui de 2008. Ce sera sans aucun doute le cinquantenaire de mai-juin 68, la référence majeure en France de tous les adeptes de la stratégie de la grève générale. Mais que la crise ouverte vienne de la bourgeoisie ou du prolétariat, l’issue de la crise dépend de l’état des forces en présence. Même si les travailleurs déclenchent une « lutte d’ensemble », si les pays dominés sont à l’initiative, si les femmes apportent la profondeur de la révolte, la guerre ne se gagne pas sans armée et sans état-major, ni sans politique au poste de commande.
L’objectif politique, le communisme, est exprimé ainsi dans le même Manifeste (fin du ch. 2) : « Une association dans laquelle le libre développement de chacun est la condition du libre développement de tous ». C’est un objectif commun à nos trois fronts, anti-capitaliste, anti-impérialiste, anti-patriarcal.

Sommaire :

Editorial

Tunisie : 7 ans après la chute de Ben Ali (interview de l’OTC)

A propos du "populisme" (T. Thomas)

DOSSIER
Féministes révolutionnaires

- Pour un féminisme révolutionnaire !
- Femmes exploitées, femmes opprimées, osons lutter
- L’oppression des femmes : depuis quand ?
- Marx, Bakounine et la grève des Ovalistes
- La Chine maoïste et le mouvement des femmes
- Lire et regarder

Gaza : quelle situation ? (interview de Vivian Petit)

 


A acheter au prix de 4€ à nos militantEs ou en envoyant un chèque de 6€50 (frais de port compris) à l’ordre de l’OCML VP (en indiquant le nom et l’adresse du bénéficiaire) à :
OCML VP * BP 122 * 93403 Saint-Ouen.
Il est aussi disponible dans certaines librairies, voir ICI.

Abonnez-vous !

Partisan magazine est la nouvelle publication de l’OCML Voie Prolétarienne. Son objectif ? Donner des outils de compréhension politique et théorique pour toutes les personnes qui luttent au quotidien contre ce système qui broie nos vies et ne nous offre aucun avenir autre que la misère et la guerre.
Le meilleur moyen de nous soutenir et de soutenir ce magazine est de vous abonner. Voir ICI.

Soutenir par un don